Pénibilité mesurée  -  Norme Européenne 1005-2

 
Norme harmonisée Européenne EN 1005-2

C'est le meilleur outil actuellement disponible pour déterminer le niveau de risque ergonomique dans un process existant et de prédire les évolutions de ce niveau de risque si l'on change les conditions ou moyens d'exploitation.

 

Cette nouvelle norme harmonisée Européenne a pris effet en France le 20 Août 2003.

Elle s'applique à la manutention manuelle d'objets, dont le poids est supérieur ou égal à 3 kg, à transporter sur une distance inférieure à 2 m.

 

Elle présente l'avantage d'être valable pour toute l'Europe (Norme harmonisée Européenne) et de s'appliquer aux USA : Cette norme est totalement similaire aux  méthodes du NIOSH (National institute for occupational safety and health, Etats-Unis)
 
Cette méthode a été élaborée de manière à adopter le critère le plus contraignant parmi les trois critères suivants :

- Critère biomécanique (limite de compression discale)

- Critère physiologique (limite du métabolisme)

- Critère psychophysique (acceptation par les travailleurs)

 

Elle aboutit ainsi à protéger plus efficacement les travailleurs du mal de dos que si chaque critère avait été pris individuellement.
Cette méthode permet d’estimer le poids maximal, la charge limite recommandée que 75% des femmes et 99% des hommes sont susceptibles de manipuler dans les conditions rencontrées sans risques ‘ majeurs’.

Ces normes sont disponibles (payant) à :

http://www.boutique.afnor.org/NEL5DetailNormeEnLigne.aspx?&nivCtx=NELZNELZ1A10A101A107&ts=7908300&CLE_ART=FA023662

La version américaine (gratuite, avec exemples,  mais en anglais ) est disponible :

www.lomag-man.org/manutention/documents_equamanutman_charges/pub1994equation_revisee_cdcpreventguidelines.pdf

 

 

Principe détaillé d'utilisation :

L’utilisation de la norme implique la détermination de la masse limite recommandée qui permet de calculer l’indice de risque :
Calcul de la masse limite recommandée (RML)

RML = Mref *VM *DM *HM *AM *CM *FM *OM *PM *A T

Appliquer les équations suivantes :
VM = 1 – 0,003 |V – 75| si V < 0 cm, VM = 0,78 si V > 175 cm, VM = 0
DM = 0,82 + 4,5/D si D < 25 cm, DM = 1 si D > 175 cm, DM = 0
AM = 1 – (0,0032A) si A > 135°, AM = 0
HM = 25/H si H < 25 cm, HM = 1 si H > 63 cm, HM = 0
Mref est la masse de référence
V est la position verticale de la charge en cm
D est le déplacement vertical de la charge en cm
H est la position horizontale de la charge en cm
A est l'angle d'asymétrie, en degré
CM est le multiplicateur d'adaptation,
FM est le multiplicateur de fréquence
OM représente une opération pour une main ; dans ce cas OM = 0,6 sinon OM = 1,0
PM représente une opération pour deux personnes ; dans ce cas PM = 0,85 sinon PM = 1,0
AT est le multiplicateur utilisé pour des tâches additionnelles ; dans ce cas AT = 0,8 sinon AT = 1,0

 

Calcul l'indice de risque (RI) de la manière suivante :
Indice de risque RI = Masse réelle / RML

 

Détermination de l’action requise :
RI ≤ 0,85 le risque peut être considéré comme tolérable
0,85 < R I < 1,0 un risque significatif existe. Il est recommandé :
⇒ de revoir la conception des machines, ou
⇒ de s'assurer que le risque est tolérable
R I ≥ 1,0 une nouvelle conception est nécessaire. La conception peut être améliorée en modifiant les situations conduisant à de faibles multiplicateurs.

 

Utilisation pratique en 'monotache' :

Si la tâche est régulière, l'indice de risque pour une manutention ne va dépendre logiquement que de 6 paramètres :

  - La masse manipulée (en kg)

  - Les distances horizontales lors de la prise et de la dépose.(en cm)

  - Les hauteurs lors de la prise et de la dépose. (en cm)

  - La fréquence de manipulation

L'utilisation d'un tableur évite les calculs ou l'utilisation des tableaux de paramètres inclus dans la norme.

Exemple   FICHIER EXCEL

Masse 8 Kg, Distances horizontales prise et dépose : 40 et 30 cm. H Prise 50 cm, H dépose 120 cm , Fréquence : 4 / minutes    -> L'indice de Risque calculé est de 1,46.

Si l'on veut ramener l'indice de risque à 1, on peut, par exemple, baisser la fréquence à 2/minutes.

 

Par contre, si la masse à manipuler est de 11 kg, on voit que quelque soit la fréquence (même avec une manipulation toutes les 10 minutes) l'indice de risque reste toujours supérieur à 1. Il faut, dans ce cas, modifier obligatoirement les positions opérateur.

 

Utilisation de la Norme en multitâche :

Les activités de manutention sont rarement identiques en logistique (contrairement à ce que l'on peut rencontrer en production).

On doit faire attention aux erreurs d'interprétation dues à l'effet moyenne :

Par exemple,si l'on effectue un prélèvement d'un produit sur une palette, ce produit peut être  en bas, à mi hauteur ou en haut. On imagine très bien que cette réalité est plus fatigante qu'une approche simplifiée où, en moyenne, on prélève toujours à mi hauteur.

Les calculs d'indice de risques basés sur les normes EN 1005-2 peuvent être effectués en tenant compte d'une variété des positions de prise et de dépose ainsi que d'une distribution du poids des articles à prélever.

Les méthodes de calcul sont bien expliquées dans les exemples du NIOSH.

Là aussi, l'utilisation d'un tableur, type 'Excel', permet d'évaluer rapidement la pénibilité d'opérations complexes et variables comme celles de la préparation de commande (Voir exemple, page suivante)